Mon intervention en Conseil sur la fiscalité

Point 3 : Fiscalité

Je me suis déjà exprimé à plusieurs occasions à ce sujet et je ne vais pas réitérer toute une argumentation quand notre différence de point de vue se résume à la phrase de Monsieur l’adjoint aux finances (pour lequel j’ai du respect par ailleurs) lors du dernier conseil municipal:

« Les latignaciens sont plus riches maintenant qu’avant ! »

Cette seule phrase est tout un symbole de l’opposition entre nos visions des finances communales. Lorsque vous parlez de pression fiscale, ce qui devrait normalement consister en ce qui pèse sur la population, vous entendez en fait recette fiscale pour la commune. Vous nous accusez en conseil ou en commission de jouer sur les mots, mais il n’en est rien, les mots ont leur importance. Et dans ce cas précis, ils reflètent votre vision, votre positionnement. Nous divergeons de point de vue car pour nous, la différence est majeure entre Finances d’un Foyer et Finances d’une commune.

Vous pensez bâtiments, nous pensons habitants !

Un exemple seulement : lorsque vous investissez pour de futures installations sportives, effectivement, à priori nous devons nous en réjouir. Seulement vous oubliez une chose quand vous faites ceci, vous ponctionnez toujours autant les habitants par la fiscalité pour vous le permettre. Une bonne chose donc est d’avoir de nouvelles installations ; mais quelles en seront vraiment les conséquences si les habitants qui ont 2 ou 3 enfants doivent se saigner pour payer les cotisations sportives inhérentes ?

Par ailleurs, et votre approche financière n’arrange rien malheureusement, il y a effectivement un type de bâtiments sur lequel vous faites bien d’investir, ce sont les bâtiments à vocation d’aide sociale.

Vous investissez sur l’enveloppe, « l’image de marque » comme vous dites, mais démesurément. Une chose fondamentale que vous oubliez est d’investir aussi sur l’habitant en lui laissant de la marge de manœuvre à lui aussi pour profiter décemment de cette ville et lui permettre d’y investir, que ce soit dans le logement (acheter, louer, ou même se financer un ravalement de façade), ou encore en effectuant ses achats dans nos commerces de proximité par exemple.

Voilà, vous êtes peut-être habitants de Lagny, mais votre posture en tant qu’élu(e)s crée une déconnection avec la réalité financière de chaque foyer.

Mais je vous laisse à votre conception : « les latignaciens sont plus riches maintenant qu’avant ! »

Nous voterons évidemment contre ce point puisqu’il s’agit selon nous d’une pratique de gestion des finances communales déséquilibrée en maintenant ce niveau de fiscalité que vous faites peser sur les habitants depuis 2015.

Impôtslocaux

#Fiscalité #Finances

www.michaellopez77.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s