Tribune d’opposition censurée!

Toute dernière attaque envers l’opposition du Maire de Lagny: celui-ci en tant que directeur de publication du magazine municipal « Lagny-sur-marne Magazine », vient de jouer au magicien!

2017-11-25 12.05.07.jpg

Notre tribune pour le Lagny Magazine n°23 de Novembre-Décembre 2017 est passée de çà:

2017-11-26 17.06.24.png

à çà:

2017-11-26 17.13.43.jpg

Notre tribune d’opposition vient d’être intégralement censurée par Monsieur le Maire,

qui nous le rappelons, avait prononcé ces mots lors de son investiture en 2014:

JPMDémocratie

Pour rappel encore, alors que Jean-Paul Michel avait créé son groupe dissident pendant le mandat 2008-2014, les 2 groupes d’opposition, puisqu’ils étaient considérés comme tels malgré ce changement en cours de mandat, avaient le droit à une tribune de ce type:

TribuneFévrier2013

Tribunes du Lagny Magazine de Janvier/Février 2013

La pratique figurant au règlement intérieur toujours en vigueur et avec laquelle nous sommes pleinement en accord avec le nouveau groupe d’opposition LEAD était donc celle-ci:

  • Tout groupe peut se déclarer comme tel sur simple information au Maire.
  • Chaque groupe a le droit à 1600 caractères.

Comme vous pouvez le constater sur ces extraits ici:

Article26RIArticle27RI

Monsieur le Maire a profité de l’occasion de notre division au sein de la minorité et prétendu un faux désaccord entre nos 2 groupes minoritaires pour interpréter dans son propre intérêt les indications de Monsieur le sous-Préfet. Pour résumer, la dimension totale de 1600 caractères pour chaque groupe (tenant tout à fait en une page comme vous pouvez-le voir ci-dessus), est une décision du Maire et jusqu’ici collégialement reconnue comme suffisante par tous. Et cette application acceptée par tous l’est tout autant par Monsieur le Sous-Préfet depuis de nombreuses années.

Mais ce Maire, qui cherche toute occasion de nous affaiblir, tente d’utiliser tous les subterfuges les plus nauséabonds.

Ainsi Monsieur le Maire, vous venez de censurer impunément et dans son intégralité la tribune d’un groupe d’opposition. Ceci en urgence puisque vous n’avez même pas pris le temps d’attendre la modification du règlement intérieur du conseil municipal.

  1. Connaissant vos élu(e)s majoritaires, nous savons que nombreux d’entre eux n’approuvent absolument pas cette manœuvre antidémocratique.
  2. Sur un magazine de 30 pages, vous n’êtes pas disposés à laisser 1 page partagée entre nos 3 groupes.
  3. Nous allons donc prendre les mesures qui s’imposent pour faire respecter nos droits.

#TribuneOpposition #Censure #LagnyMagazine

www.lagnyalternative.com

 

 

 

Journal municipal, contrôle anormal de la tribune d’opposition

Il y a certaines fois où l’on préfèrerait n’avoir rien vu…

Comme à chaque fois la majorité et l’opposition ont la possibilité de rédiger ce que l’on appelle une tribune, celle-ci figurant à la fin du journal municipal le Lagny-sur-Marne Magazine. 

Cette tribune laisse une place (pas illimitée bien sûr) à l’expression de l’opposition. Un nombre de caractères précis est défini par le Conseil municipal et correspond à Lagny à 1600 signes. Chaque tribune est souvent l’occasion pour la majorité de répondre à un discours de l’opposition. En effet, alors que l’opposition doit envoyer son texte environ 3 à 4 semaines avant parution, la majorité peut se permettre un délai plus court, ce qui lui permet d’analyser la tribune de l’opposition et de réagir. Sur des sujets politiques classiques, il est entendu qu’une certaine forme d’opposition arguments/contre-arguments (même si limités) parait logique.

Ce que vous pouvez lire dans le tout dernier Lagny Magazine n°21 de juillet-août va bien au-delà de ce qu’on peut imaginer comme forme de mesquinerie et de ridicule sur un sujet aussi léger qu’un simple souhait de « Bonnes vacances à tous ». En effet, je vous invite à lire les tribunes ci-dessous.

Alors que notre tribune est celle-ci:

TribuneOpposition

La tribune de la majorité est celle-là:

TribuneMajorité

Monsieur le Maire arrive même à faire une petite polémique sur un sujet si basique! Une communication qui dans l’intention donne le message: « Nous la majorité nous pensons aux services! ».

Ceci n’était que pour vous montrer que quels que soient les propos de l’opposition, Monsieur le Maire sera toujours là pour les dénigrer coûte que coûte.

C’était pour le fond!

Maintenant passons à la forme de cette communication, et là je rigole beaucoup moins!

Comme je vous l’ai expliqué, l’idée de cette tribune de la majorité et l’axe de communication qui va avec, c’est:

  1. L’opposition dit: « Bonnes vacances à TOUS! »
  2. Moi Maire, je vais attaquer sur le terme « TOUS« , pour expliquer que ce ne sont pas les vacances pour tout le monde.

Pour ce faire, le maire met en gras dans son titre: « L’ETE, LA VILLE NE S’ARRETE PAS! » (là il fait ce qu’il veut)

et par comparaison, se permet de modifier la typographie de notre titre d’opposition en mettant en gras: « BONNES VACANCES A TOUS ».

Notre tribune envoyée le 12 juin par mail ne comporte absolument pas de mots en gras après vérification comme vous pouvez le voir ici:

Tribuneenvoyée

Donc conclusion, pour faire sa communication, le Maire a modifié la typographie du texte de l’opposition, ce qui est de nature à influencer la lecture par l’importance que l’on donne à certains mots. A ce compte là, je prends la tribune et je souligne, j’entoure, je mets en gras, ou que sais-je encore, toutes les parties que je veux.

Vous voyez où je veux en venir?…

Par aveuglement et mesquinerie systématique de notre cher Maire, il vient de franchir allègrement une ligne réglementaire, et je dirais même élémentaire du règlement intérieur ici:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais au-delà du seul règlement intérieur, le respect légal des droits de l’opposition qui lui donne obligation de non contrôle comme une modification de toute forme que ce soit d’une tribune d’un groupe d’opposition.

Jurisprudence du Conseil d’Etat dans un arrêt du 7 mai 2012 (« Election cantonale de Saint Cloud):

Jurisprudence1

Nous sommes 5 élus d’opposition à demander:

  1. à ce que l’espace d’expression de l’opposition dans le Lagny Magazine ne soit pas seulement réservé, mais sanctuarisé!
  2. à ce qu’un rappel à l’ordre soit fait par la Sous-Préfecture auprès de la Mairie.

Un email vient d’être envoyé en ce sens en sous-préfecture avec copie au Maire.

#Tribune #Modifiée #Opposition #Droits #Respect

www.michaellopez77.com