Civic tech, quésaco?

Sans vraiment l’avoir décrit jusqu’ici et donc sans lui avoir donné de nom, c’est un process bien particulier et qui possède bel et bien un nom que j’essaye d’utiliser au mieux: la Civic Tech. Pour résumer, il s’agit d’une utilisation des nouvelles technologies au bénéfice de la population, en favorisant la participation citoyenne et ainsi en renforçant le lien des habitants à leur commune. L’élément incontournable étant pour moi l’innovation.

Je partage avec vous cette courte vidéo qui présente succinctement mais assez bien de quoi il s’agit et surtout diverses applications possibles de cette Civic Tech.

#Civictech #ParticipationCitoyenne #DémocratieParticipative

Www.michaellopez77.com

#2 La démocratie est ce que nous en faisons!

Voici une présentation/réflexion, qui m’interpelle et stimule ma motivation dans la recherche d’une politique différente, à taille humaine et guidée par l’émancipation de la citoyenneté.

Le succès en politique doit être jugé selon moi sur la capacité à permettre à la population d’avoir le recul, les informations, développer leur sens critique et par conséquent donner l’envie aux habitants de participer à la construction commune, en passant peut-être par l’étape d’un vrai conseil de quartier où l’on aborde les choses de manière globale pour travailler ensuite à plus grande échelle (commune et pourquoi pas interco).

Ces fondamentaux de démocratie, un de mes souhaits principaux dans mon implication en politique est de les réintroduire dans le fonctionnement « normal » que la population est en droit d’attendre de ses élus. Si je parviens et si nous parvenons avec notre groupe à ce que les habitants se réapproprient, ne serait-ce qu’un peu, leur ville, alors, je suis convaincu que l’on sera sur la bonne voie.

La vraie bienveillance des élus envers les habitants c’est ça: l’émancipation de la citoyenneté

#Démocratie-locale #Saillans #Participation #Représentativité

https://michalopez77.wordpress.com

 

#1 La démocratie est ce que nous en faisons!

J’ai très récemment parlé de la supercherie de démocratie locale que nous vivons, dans mon article ici: https://michalopez77.wordpress.com/2016/08/13/democratie-locale-a-lagny-constat-dune-supercherie/

Même si tout n’est peut-être pas transposable, il y a une vision de la chose politique à laquelle j’adhère dans l’exemple de la ville de Saillans dans la Drôme (ci-dessous). Les idées, ainsi que la construction de projets pour une commune, doit se faire par et pour les habitants eux-même. Les élus ont une tâche de représentants de la volonté commune, les habitants quant à eux sont les détenteurs de l’expertise qui doit être moteur de tout projet. Les habitants sont les « experts d’usage », personne mieux qu’eux-même ne connait leurs vrais problèmes ni ce à quoi ils aspirent. Le pouvoir ne devrait pas être pensé sous l’angle d’élus qui doivent accepter d’en partager quelques miettes avec leurs administrés, mais bel et bien l’inverse.

Et ce n’est certainement pas la trop maigre légitimité d’une élection basée sur un programme « adaptable » à volonté une fois cette même élection passée et lors de laquelle 30% de la population s’exprime qui doit autoriser la prise de décision en toute impunité et outrancière pendant 6 ans.

Le comportement de la majorité actuelle est beaucoup trop basé sur le « je décide et je vous informe ensuite parce que je suis bien gentille ». (exemples: ZAC Tanneurs, Travaux rue piétonne et square Paul Tessier, parking des commerçants, places de parking en bord de Marne…) Et aux élus de la majorité qui me diraient: « Mais non, ce n’est pas comme ça que ça se passe… », je leur répondrais que c’est le constat fait de l’extérieur au cercle fermé des adjoints et c’est donc une réalité vécue par la population. Organiser des pseudo réunions de présentation auxquelles seule une maigre poignée de personnes assistent est selon moi une faute lourde en tant qu’élu. Les élus ont une obligation majeure, celle de faire en sorte que la transparence commence par la participation active d’un maximum d’habitants. Que la communication des vraies réunions de construction commune, si elles existent, soit la plus efficace et la plus large possible. Une invitation par simple mail ciblé (trop ciblé) ne suffit pas par exemple…

L’exemple criant de l’échec de la soit disant politique de transparence de notre nouveau Maire s’exprime dans les si nombreuses indignations et critiques que la population ne peut exprimer publiquement et malheureusement qu’à postériori simplement sur les réseaux sociaux comme Facebook où certains adjoints doivent s’efforcer de justifier les décisions de leur groupe. Oui parce que je rappelle quand même ici le principe de convocation par le Maire à des comités de pilotage comme celui des Tanneurs: « A quoi bon inviter des gens qui sont contre? » Dit autrement: »Si vous êtes contre ce que je dis, ça ne sert à rien et je ne veux pas vous entendre » Voilà la valeur que ce Monsieur donne au débat.

Jusqu’ici à ma connaissance, en 2 ans et demi de mandat, j’estime qu’une seule adjointe a organisé un atelier qui se rapproche d’une vraie démocratie participative globale: l’adjointe à l’urbanisme Mme Camaj. En effet, pour la modification du PLU de Lagny, des ateliers PLU ont été organisés par thème lors d’une journée spécifique il y a quelques mois avec la participation d’un nombre significatif d’habitants qui ont été, je trouve, très productifs. En espérant bien sûr que ce travail soit effectivement utilisé à bon escient…

Il y a donc des moyens de promouvoir plus de démocratie et plus de participation des habitants, encore faut-il le vouloir…

Dans un 2ème chapitre, je vous présenterai une vidéo qui me parait extrêmement intéressante au sujet de la démocratie participative.

#Démocratie-participative #Démocratie-locale #Saillans #Politique

https://michalopez77.wordpress.com

 

La vraie démocratie participative: Faire du politique

Je partage avec vous ici un débat que je viens de découvrir, ayant eu lieu le 24 octobre 2014 sur la chaîne LCP, pendant lequel différents intervenants nous parlent de notre démocratie en souffrance notamment par ses institutions, mais dont nous pouvons entrevoir un futur peut-être plus joyeux par cette notion de démocratie participative et de plus de démocratie directe.

Je vous donne d’abord l’extrait qui me parle le plus intérieurement, et dont la notion principale est d’ailleurs à la source de mon engagement pour ma ville de Lagny-Sur-Marne.

Extrait 1: de 39’01 à 41’44, Alexandre Jardin, écrivain, porte parole de bleublanczebre.fr

Extrait 2: de 11’27 à 12’50, Jean Rottner, maire de Mulhouse

Intégralité du débat ici:

#Démocratie-participative #AELO #Blog

https://michalopez77.wordpress.com

#SondageCommercesLagny : https://michalopez77.wordpress.com/2016/05/09/sondage-choisissez-vos-nouveaux-commerces-pour-lagny-sur-marne/