Va, vis et deviens

Je partage cette publication qui me touche d’une très bonne amie à moi au sujet des migrants:

migrants

Écœurée de voir chacun tirer sa petite couverture à soi. Écœurée de voir chacun vomir ses peurs de cet inconnu au nom de MIGRANT. Écœurée de lire, voir, deviner la bêtise et la mesquinerie humaine. Celle qui court et qui se transmet de panneaux en panneaux *likés* ou *partagés*.

J’espère qu’aucun d’entre vous n’aura un jour la malchance de perdre sa famille sous les balles, son toit sous les bombes, et de s’arracher à ses terres avec pour seul habit sa peur et l’espérance de sauver sa peau.

Je nous souhaite de ne jamais connaître cette terreur, de ne jamais connaître la fin d’un monde et la faim du monde. Je nous souhaite de ne jamais avoir à confronter cette indifférence, alimentée d’ écrans de télévision et de publications infâmes aux accents fachos. Celle qui face à sa cheminée, au fond de son lit douillet ou à table à 20 h devant le JT, jette la moitié des plats, préparées avec la peur du manque.

Tu es devenu l’anti-héros de la cité de la peur, MIGRANT. Toi qui va voler un bout de rue, un bout de pavé, un bout de carton pour dormir. Toi qui va coûter une fortune à cet état de droit, qui va te faire croire que toi aussi tu en as. Oui MIGRANT, tu auras le droit de te noyer dans les mers, mais pas trop près des côtes. Tu auras le droit de faire des heures de queue à l’OFII pour espérer obtenir l’asile. Oui l’asile, sésame pour introduire ce monde fou. Tu vas avoir le droit de faire la manche à côté des SDF. Tu sais ceux qui sont logés sous le même pont que toi. À la seule différence, c’est qu’aujourd’hui , grâce à toi MIGRANT, tout le monde les aime les SDF. Tout le monde s’inquiète pour eux. La peur que tu piques leur casse-dalle MIGRANT! Mais ils ont beau avoir la cote à l’argus du peuple français, ils continuent de dormir,sentir la faim et crever dehors.

Voilà MIGRANT, saches que tu n’es pas populaire, que le peuple te craint, toi qui n’as plus rien. Je te souhaite de ne plus être MIGRANT, j’ai peur pour toi, j’ai froid pour toi. Je te souhaite de retrouver ton statut d’HOMME et pour cela ni visa, ni passeport, juste un tampon: En transit dans la vie.

Va, vis et DEVIENS..

MJ 26 octobre 2016

Merci MJ 😉

#Migrants #Bienveillance

Http://michalopez77.wordpress.com

Migrants, quand les associations et bénévoles font tout le travail

Je me souviens de cette réunion publique organisée le 7 juin dernier en Mairie pour échanger avec la population sur l’hébergement de migrants à Lagny dans le gymnase Thierry Rey.

Une méthode d’hébergement d’ailleurs carrément militaire:

Lits-migrants

Cette réunion publique fut aussi l’occasion pour un représentant de l’Etat (plus précisément de la préfecture) d’expliquer assez rapidement la situation et notamment donner quelques détails sur la gestion de cette population par l’Etat et le devenir de ces personnes.

J’avais alors compris les choses ainsi de la part du représentant de l’Etat:

« Ne vous inquiétez pas, l’Etat prendra tout à sa charge et une association (La rose des vents) est mandatée par l’Etat pour gérer le quotidien des migrants. » 

Et bien quelque temps après le départ des migrants, en ayant observé le déroulement de cet épisode qui a tant fait parlé, avec le recul, j’en arrive à 2 conclusions qui sont d’ailleurs liées:

  1. Tout d’abord, toutes les craintes exprimées par la population se sont heurtées à la réalité de ces personnes qui sont d’une dignité déconcertante malgré leur détresse humaine. Toute l’agitation et le bruit créés par leur arrivée ont vite laissé place au calme, à l’image de leur comportement pendant ce mois d’hébergement spartiate. (Mon dernier article à ce sujet ici)
  2. Maintenant, la conclusion qui remet en cause ce que l’Etat tend à laisser croire sur la gestion de ces flux de population:

Les associations et les bénévoles indépendants font tout le travail!

  • Ce sont les associations et bénévoles qui créent le contact humain avec les migrants: en proposant une activité saine et positive aux migrants, que ce soit l’apprentissage du français, la pratique sportive, ou même tout simplement de passer du temps à discuter avec eux,
  • Ce sont les associations et bénévoles qui assurent les repas pour plus d’une centaine de migrants tous les jours. Combien de fois avons-nous vu des associations en tout genre ou même des habitants se relayer pour porter des repas…
  • Ce sont les associations et bénévoles qui aident les migrants dans leurs démarches administratives
  • Ce sont les associations et bénévoles qui ont fourni bon nombre de vêtements, chaussures, couvertures pour ces migrants qui n’étaient arrivés à Lagny pour beaucoup d’entre-eux avec uniquement les vêtements qu’ils portaient sur eux.

J’en oublie sûrement, veuillez me pardonner… Alors oui, on peut espérer que l’Etat paye au moins la facture d’eau et d’électricité. Pas sûr que ce « contrat » là n’ait même été rempli pour l’instant d’ailleurs… Mais ceci me parait bien maigre quand on voit tous les efforts consentis et nécessaires pour que tout se passe bien et que ces migrants soient considérés comme des êtres humains.

De ce que nous avons su, la ville de Lagny a été choisie par l’Etat pour cet accueil temporaire en partie car notre commune dispose d’un plan communal de sauvegarde nous conférant en théorie une relative capacité (moyens assortis) à faire face à certaines catastrophes.

Ce que je dis, moi, c’est que le seul « plan » qui tienne le coup à l’heure actuelle en France face à cette catastrophe humaine qu’est la situation des migrants, c’est le plan qui consiste à se reposer totalement sur la bienveillance de la population en grande partie à travers les associations. Ce qui ne fait pas exploser cette situation c’est la seule existence des bénévoles impliqués.

Je souhaite juste tirer un grand coup de chapeau ici à tous les bénévoles qui se sont impliqués pour que la situation à Lagny-sur-marne se passe d’une telle manière qu’elle a fait taire tous les propos les plus extrêmes (et il y en avait) Et j’aimerais que l’Etat, à travers ses représentants, ait l’humilité de le reconnaître ouvertement (ma petite naïveté habituelle ;-))

Pour finir, je tiens à partager cette petite vidéo au sujet des migrants qui mérite d’être vue et peut faire relativiser certaines choses:

 

#Migrants #Associations #Bénévoles #Lagny-sur-marne #Blog

https://michalopez77.wordpress.com

 

 

Migrants à Lagny: situation après une semaine

Ce matin, je suis passé au gymnase Thierry Rey pour m’enquérir de la situation des migrants arrivés à Lagny depuis lundi dernier.

Pour avoir une vision objective de quelqu’un de compétent, je me suis adressé à la représentante de l’association « La rose des vents », présente lors de ma venue.

Si je devais résumer, de la manière la plus sincère, la façon dont j’ai perçu la situation à l’intérieur, c’est l’apaisement. Je suis persuadé que si on laisse 100 français une semaine dans ce gymnase, les uns dormant et mangeant juste à côté des autres, la situation serait loin d’être aussi calme. 😉  Il y a clairement un respect mutuel assez impressionnant et malgré la situation spartiate, Lits-migrants

l’organisation de la vie à l’intérieur est incroyablement sereine. Je félicite aussi « la rose des vents » qui gère tout ceci avec une humanité formidable. J’ai pu moi-même constater la quiétude de tous ces jeunes hommes qui attendent patiemment leur tour pour avoir des vêtements par exemple.

D’après la représentante de « la rose des vents »:

  • Aucun incident depuis leur arrivée
  • Le dernier décompte fait état aujourd’hui de la présence de 116 personnes: il y en avait 103 au plus bas, puis quelques uns sont revenus ensuite. Ils étaient nombreux à avoir leurs habitudes à Paris et il a donc été compliqué pour eux d’envisager ce changement important en étant à Lagny
  • Ils sont libres de leurs allées et venues: ils peuvent donc entrer et sortir du gymnase comme bon leur semble
  • Ils sont nombreux à se rendre au lieu de culte musulman provisoire (sous la tente) à côté de l’école Fort du Bois pour pratiquer leur culte et échanger avec d’autres pratiquants
  • Ils nettoient eux-même régulièrement le gymnase
  • Un seul service est nécessaire afin que tout le monde puisse se restaurer
  • En parlant de nourriture justement, de nombreuses associations se sont mobilisées et les quantités de nourriture permettent pour l’instant sans problème de nourrir tout le monde
  • Pour ce qui est des vêtements et couvertures: il y a assez de couvertures pour tout le monde, ils ont aussi ce qu’il faut comme vêtements, par contre il y a un gros manque de chaussures. J’invite donc tous ceux qui le peuvent à bien vouloir laisser des chaussures pour hommes à l’accueil de la Mairie
  • Pour rassurer aussi ceux qui se posaient des questions sur d’éventuels cas de tuberculose: suite aux examens médicaux AUCUN CAS DE TUBERCULOSE n’a été détecté
  • Enfin parce que je sais que l’Elan gymnique s’inquiétait aussi pour sa salle de gym et pour tout le matériel qui s’y trouve, aucun accès n’est possible vers la salle, et compte tenu du comportement des réfugiés assez exemplaire malgré la situation, je pense qu’il n’y a aucune inquiétude à avoir par rapport à toute forme de dégradation.

Voilà pour ce que je peux dire après une semaine de séjour de ces jeunes hommes.

En tout cas je vous avoue que moi, ça m’a mis une claque!

L’inhumanité existe partout dans ce monde, mais il en est de même de l’humanité.

A travers les âges comme à travers la planète, nous sommes tous migrants. Nous ne faisons tous que passer.

Pour illustrer ceci, je vous propose cette petite expérience découverte sur le web:

 

#Migrants #Lagny #Humanité

https://michalopez77.wordpress.com

Réunion publique sur les migrants à Lagny

2016-06-08 15.03.58.jpg

Hier soir avait lieu dans les salons d’honneur de la Mairie la réunion publique au sujet de la présence des migrants sur notre commune de Lagny-sur-Marne, dont le gymnase Thierry Rey a été réquisitionné depuis le week-end dernier comme abri d’urgence. Je dis abri d’urgence car je refuse de considérer qu’il s’agisse d’une forme d’hébergement humain pérenne.

Plusieurs points à retenir:

  • 230 migrants sont arrivés lundi
  • Hier 135 étaient encore sur Lagny  (plus que 100 ce matin), la plupart ayant repris le train vers Paris
  • Une seule association « La rose des vents », diligentée par l’Etat, composée de professionnels, s’occupe des réfugiés et s’en occupe de la manière la plus digne et respectueuse
  • Pour ceux qui le veulent, vous pouvez déposer des vêtements pour hommes (petite taille) ainsi que des couvertures en Mairie
  • La réquisition de l’Etat est valable 15 jours. Le représentant de la préfecture a confirmé que cete situation n’était pas faite pour durer
  • Dès que des logements plus adaptés et pérennes seront trouvés (l’Etat ainsi que des associations cherchent activement), le gymnase sera libéré
  • Une tente ayant été installée pour le ramadan à côté de l’école Fort du Bois, certains migrants de confession musulmane peuvent s’y rendre pour pratiquer leur culte
  • Enfin, une fois le gymnase libéré, un nettoyage sera réalisé avant toute reprise d’activité sportive à l’intérieur.

Pour résumer, les avis exprimés hier soir par les habitants ont couvert, je pense, tout le spectre des opinions possibles sur ce sujet compliqué.

Compte tenu de la vitesse à laquelle le gymnase se vide, il se peut que d’ici quelques jours, cette situation n’existe plus (au moins sur notre commune) tout naturellement.

#migrants #Lagny-sur-marne

Http://michalopez77.wordpress.com

Migrants à Lagny: une vérité qui saute aux yeux

Depuis hier, suite a réquisition de la préfecture, environ 200 migrants sont hébergés dans le gymnase Thierry Rey de Lagny.

Migrants-Lagny

Je me suis rendu au gymnase Thierry Rey ce dimanche, la veille de l’arrivée des migrants, pour me faire ma propre idée des conditions dans lesquelles l’hébergement de ces personnes était prévu et faire toutes mes suggestions auprès de Pierre Tebaldini, directeur de cabinet de notre président de Marne et Gondoire et Maire de Lagny.

Un peu moins de 300 lits installés là, recouvrant l’importante surface de la grande salle du gymnase. Chaque emplacement disposant d’un lit de camp sur un petit tapis de sol, avec une petite couverture et un oreiller. Une distance d’environ 50cm entre chaque lit.

Une impression de malaise profond, comme une boule au ventre associée à un vertige.

Une vérité d’un état de guerre ailleurs qui nous saute aux yeux quand on s’imagine être mis soi-même dans de telles conditions.

Une situation assez intolérable induite par des Etats, dont le nôtre, qui ne savent pas choisir entre intégrer une population ou la repousser en dehors des frontières. Un choix est pourtant à faire et ne pas faire de choix implique cette situation à Lagny comme dans d’autres communes d’Ile de France où des migrants, en grande détresse, sans bagages, pas même un petit sac, sont installés dans la plus grande promiscuité.

En voyant cela, je me dis aussi qu’on pourrait espérer que faire partie d’une communauté d’agglo comme Marne et Gondoire puisse éventuellement permettre de partager ces efforts d’hébergement et ainsi héberger ces migrants dans de meilleurs conditions. Malheureusement, il n’en est rien.

Si on ne parle égoïstement que de Lagny, cette situation devrait durer entre 15 jours et un mois à priori.

La question que je pose c’est pourquoi accueillir ces personnes dans notre pays si tout ce que nous pouvons ou voulons leur offrir, c’est ça?:

Lits-migrants

LE « FRENCH DREAM »…

Et pour info, ce soir:

FB_IMG_1465278010478

#Migrants #Lagny-sur-marne #Hébergement

https://michalopez77.wordpress.com